Abstract- camomille N° 05: 

 

Dérivés de l'acide octulosonique de l’huile essentielle de LA CAMOMILLE ROMAINE (Chamaemelum nobile) et leurs activités contre l'inflammation et les troubles métaboliques

 

Six nouveaux dérivés de l'acide octulosonique (1 à 6) ont été isolés des capitules de CAMOMILLE ROMAINE (Chamaemelum nobile). Leurs structures ont été élucidées par interprétation spectroscopique.

 

L'activité biologique des composés isolés a été évaluée vis-à-vis de multiples cibles liées à l'inflammation et à des troubles métaboliques tels que NAG-1( Nonsteroidal Anti-Inflammatory Drug-Activated Gene-1) , NF-KB (facteur nucléaire-kappa B) , iNOS (L'oxyde nitrique synthase), ROS (Dérivé réactif de l'oxygène), PPARα (Récepteur activé par les proliférateurs de peroxysomes type Alpha ), PPARγ (Le récepteur activé par les proliférateurs de peroxysomes type Gamma) et LXR (Les récepteurs des oxystérols ou liver X receptors) Semblable à l'action des AINS (Anti-inflammatoires non stéroïdiens).

 

Les six composés (1 à 6)  ont augmenté l'activité de NAG-1 de 2 à 3 fois. Ils ont également diminué le stress oxydatif cellulaire en inhibant la génération de ROS. Les composés (3, 5 et 6) activaient PPARγ 1,6  à 2,1 fois, alors que PPARα était activé 1,4 fois par les composés (5 et 6) uniquement. Aucun des composés n'a montré d'activité significative contre iNOS ou NF-KB.

 

Il s'agit du premier rapport d'activité biologique de dérivés de l'acide octulosonique sur de multiples voies liées à l'inflammation et aux troubles métaboliques.

Les activités anti-inflammatoires, hypoglycémiques,anti-œdémateux et antioxydantes rapportées de  l’huile essentielle de LA CAMOMILLE ROMAINE pourraient être partiellement expliquées par la présence de ces constituants.

 

Les auteurs: Jianping Zhao, Shabana I. Khan, Mei Wang, Yelkaira Vasquez, Min Hye Yang†, Bharathi Avula, Yan-Hong Wang, Cristina Avonto, Troy J. Smillie, and Ikhlas A. Khan

 

Publié en 2014 - États Unis